L’idée du Mooc Dys est  née d’un constat : les troubles de l’apprentissage sont encore trop méconnus, il règne encore trop de confusion entre ces troubles, l’autisme et d’autres formes de handicap. Un premier sondage réalisé en 2014 par Marco Bertolini, consultant en formation digitale, a montré l’intérêt manifeste pour un tel MOOC.  Deux ans plus tard, un coup de pouce décisif transforme l’idée en projet réalisable : il obtient le soutien Erasmus Plus. 

Un MOOC co-financé par le programme européen Erasmus+

Introduit en mars 2017 auprès de l’Agence Nationale Belge Erasmus+, le projet de MOOC Dys porté par Marco Bertolini de Formation 3.0 à Paris et par Bérenger Dupont de Logospycom à Mons est accepté.  L’aventure peut alors démarrer grâce au financement européen.  En effet, le programme Erasmus+ finance environ 80 % des frais occasionnés par la conception, la création, la mise en ligne et la distribution du MOOC.

Le MOOC Dys a obtenu un financement pour deux ans, d’octobre 2017 à septembre 2019. Et l’engagement est d’assurer au minimum deux sessions du MOOC : en 2018 et en 2019.

A lire : Le MOOC Dys – Un projet soutenu par le programme Erasmus+

Un MOOC international et multilingue

C’est assez rare pour être souligné :  le MOOC Dys sera conçu et animé, simultanément, en 6 langues, à la mi-octobre 2018 : en français, anglais, italien, portugais, grec et roumain.

Six partenaires portent ce projet :

  • Formation 3.0 : Marco Bertolini initie le projet et se charge de la communication et de la mise en ligne du MOOC.
  • Logopsycom : Bérenger Dupont soumet le projet à Erasmus+.  Il  assurera la gestion générale du projet européen.
  • KEDDY : un service du Ministère de l’Education nationale grecque qui accompagne les étudiants présentant des troubles d’apprentissage.  Il veillera à la qualité du projet.
  • CIVIFORM : un centre de formation italien qui propose des formations aux adultes et aux adolescents.  Il sera responsable du contenu et de sa structuration.
  • REDE DLBC : association portugaise qui rassemble 153 institutions publiques, associatives et privées.  Elle est responsable de l’exploitation du projet.
  • Université de Pitesti : La faculté de psychologie de cette université roumaine veille à la qualité pédagogique des ressources et travaille sur les possibilités de certification du MOOC.

Des partenaires associés sont également sollicités afin d’accompagner le projet et de lui apporter leur expertise.

A lire : Le MOOC Dys : un partenariat solide et diversifié

Fin 2017 a lieu en Grèce la première réunion de travail de l’équipe internationale du MOOC Dys.

Un MOOC interactif, participatif et collaboratif

Dès le départ, le projet se veut

  • participatif, à travers des comités d’usagers et
  • collaboratif, par le biais de la co-création des contenus grâce à l’utilisation d’une plateforme permettant de participer activement à la création de contenus, d’apporter des témoignages écrits, filmés ou enregistrés.

Un MOOC structuré pour répondre aux besoins de chacun

Un MOOC avec deux modules spécifiques pour deux publics particulièrement concernés par ces troubles

  • un module commun destiné à tous – des questions  générales sur les troubles dys, les différences avec d’autres troubles parfois associés, etc.
  • un module pour les parents – des questions plus spécifiques telles que : comment aider son enfant à réussir à l’école ?  Comment faciliter sa vie quotidienne ?  Où trouver les aides et les ressources ?
  • un module pour les professionnels –  le Mooc abordera les questions de l’intégration les enfants en classe, des ressources à utiliser, des aménagements raisonnables à mettre en place, etc.

Pour suivre le projet ou s’inscrire au Mooc

Rendez-vous sur le site du MOOC Dys .

Vous y découvrirez le programme du MOOC